AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INTRIGUE NUMÉRO UNE - Venez vous inscrire ici !

Partagez | 
 

 family matters. (thorne)

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie Thorne

avatar

+ MESSAGES : 59
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : reichenbach
+ COMPTE EN BANQUE : 5222

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: trente-deux ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: 1/3

MessageSujet: family matters. (thorne)   Ven 19 Juil - 7:44

family matters,
+++
Quand elle détaillait la maison qui l'avait vue grandir, Marie avait toujours comme un léger pincement au cœur. Le poids d'une douce nostalgie l'étreignait, et ne la quittait qu'une fois le pas de l'entrée franchi. Ses murs d'un blanc lumineux, cette lourde porte rouge, et surtout cet immense jardin. Tout respirait l'ouverture chez les Thorne, le bonheur sans faille d'une famille toujours aussi unie. Une maison et son terrain à l'image de celui qui la possédait, leur père. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, quand elle coupa le moteur de sa voiture. Rapidement, elle sortit, pour ouvrir la porte d'Abigail, détacher la petite qui entoura ses deux bras autour du cou de sa mère. Quand Marie avait décidé de rentrer à Bartonville, après son divorce, elle avait légèrement craint la réaction de ses proches ; en effet, elle n'avait pas vraiment écouté leurs conseils quand, sur ce que l'on pouvait appeler coup de tête, elle avait filé à San Francisco pour se marier à Scott, ce militaire qui avait changé sa vie en véritable enfer. Ses frères et sœurs l'avaient tous mis en garde à un moment donné, lui avaient tous dit qu'elle se précipitait au lieu d'apprendre à connaître celui à qui elle allait dire oui. L'amour rend sourd, l'amour rend aveugle à ce que l'on dit, et, à ses dépens, Marie avait expérimenté ce proverbe. Cependant, sa famille ne lui avait pas reproché d'avoir quitté la demeure familiale, leur ville natale, et tous l'avaient accueilli sans ressentiment. Elle était de retour à la maison maintenant, définitivement.

Avançant d'un pas décidé, sa petite fille dans les bras, Marie traversa la cours menant à la porte d'entrée, qu'elle poussa sans sonner au préalable. Cela la remplissait toujours de bonheur : rentrer à l'improviste, sans s'annoncer, et découvrir la vie toujours dynamique qui composait la maison des Thorne. Une fois à l'intérieur, elle reposa Abigail. A peine les pieds posés par terre que la petite blonde s'enfuit à toute allure vers le jardin pour jouer. Marie fronça légèrement le nez, et un sourire vint s'installer sur ses lèvres. Abi se sentait chez elle ici, et se comportait comme tous les Thorne qui avaient sali leurs genoux en tombant dans l'herbe du jardin, il y a des années. La jeune assistante sociale laissa entendre une voix amusée, ses deux mains posées sur ses hanches. « Montrez vous les Thorne ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie Thorne

avatar

+ MESSAGES : 959
+ ARRIVE(E) LE : 24/06/2013
+ PSEUDO : sterne (clémentine)
+ COMPTE EN BANQUE : 5919

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-cinq ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (0/3)

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Ven 19 Juil - 9:40


Journée off. Jamie ne travaillait pas à l'association aujourd'hui. Pourtant, elle n'avait pas l'attention de rester avachi sur son canapé devant la télévision. Elle voulait en profiter pour nettoyer la dépendance de fond en comble. Nolan était partit encore une fois très tôt. Jay sait à quel point il aime son métier. A quel point il est passionné. Elle sait qu’être chef pâtissier est un métier prenant, avec des contraintes d'heures pas toujours évidentes. Elle sait qu'il s'épanouit autant qu'elle a l'association. Pourtant, égoïstement, Jamie aimerait l'avoir un peu plus souvent à elle. Comme un tic, sa main gauche caresse sont ventre. Depuis qu'elle sait qu'un petit être l'accompagne partout, elle ne peut pas s’empêcher de poser sa main sur lui, comme pour le protéger du monde extérieur. Ce petit être n'en est même pas encore un. Il n'est pour le moment qu'une petite graine. Pourtant Jamie l'aime déjà d'un amour inconditionnel. La jeune femme ouvre la porte du placard contenant les produits ménagés. Il va falloir qu'elle les change de place. Ils sont trop accessible pour un enfant. Cette réflexion la fait sourire. Elle est à peine enceinte de six semaines que déjà elle pense tout changer dans la dépendance. N'importe quoi. Elle secoue la tête comme pour évacuer toutes ses pensées. Elle fouille dans son placard à la recherche d'un produit pour le sol, sans succès. Flute. Elle n'a plus qu'à traverser le jardin pour aller voir si sa mère à ce qu'il faut. Elle enfile sa paire de tongs et se dirige vers la maison familiale. A peine fait-elle deux pas dans le jardin, qu'une petite tête blonde accoure vers elle. "Aby !" dit la jeune fille. Sa nièce et filleule saute dans ses bras. Jay embrasse la petite fille sur le haut du crâne. "Maman est là ?" demande-t-elle. Aby hoche la tête. Après avoir déposé un bisous baveux sur la joue de sa marraine et tante, la petite fille retourne jouer dans le jardin. Jamie accélère le pas vers la maison. Elle qui pensait faire du ménage toute la journée sa grande soeur vient bouleverser ses plans. Tant mieux. Elle préfère passer du temps avec son ainée qu'avec un balais. Elle ouvre la porte de la maison. "Marie !" hurle-t-elle. Rapidement elle trouve sa soeur dans la cuisine. Elle la serre dans ses bras. "On te manquais déjà ?" demande la blonde. Oui, Marie avait diné à la maison la veille. Mais Jamie n'allait pas s'en plaindre, ça lui manquait de ne plus voir son ainée constamment.

HS : pour le premier tour on poste comme ça et après on respecte l'ordre, ça vous va ?

_________________

I won't let these little things slip out of my mouth. But if I do, it's you, they add up to. I'm in love with you, and all these little things.  
jamie&nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dustin Thorne

avatar

+ MESSAGES : 31
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : l'oisillon bleu.
+ COMPTE EN BANQUE : 5034

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Ven 19 Juil - 16:18


L’avantage d’avoir grandi dans une grande maison c’est de pouvoir user de son espace comme bon vous semblez. Et l’avantage d’être au dernier étage de cette maisonnée était de pouvoir bénéficier du calme et d’une certaine solitude à plein temps. Le dos callé contre un tas d’oreillers, les yeux plongeait sur ton calepin à dessin, tu continues de griffonner quelques croquis. Des esquisses de simples dessins qui avaient pour habitudes de te détendre mais aussi de laisser ton inspiration prendre le dessus. Voilà quelques mois déjà que tu n’avais pas touchés à tes bons vieux calepins, il faut dire que ces derniers tu étais pas mal pris entre le boulot et les études sans oublier Hazel qui commençait à te cacher des choses. Le mouvement du crayon de papier est aussi fluide qu’une chorégraphie de main sur un piano, c’est coutumier et agréable. Déjà plus jeune, tu avais déjà construit une bulle tout autour de toi, comme tu étais un être humain à part  et différent de tes autres frères et sœurs. Ta famille était très importante pour toi, elle serait toujours d’ailleurs seulement tu avais besoin de pendre de la distance et tous les moyens étaient bons pour te retrouver en solitaire. Tu savais que Jamie était actuellement dans la dépendance située un peu plus loin dans le jardin ou bien que Rose serait dans sa chambre en train de mettre au point le prochain planning de la grande sortie en famille du dimanche. Le dimanche chez les Thorne n’était pas seulement le jour du seigneur mais également celui de la toute la famille entière. Gamin tu appréciais ces journées où tout n’était que jeu et plaisir d’être ensemble. Aux jours d’aujourd’hui, les mœurs avaient bien changés et cette ville commence à devenir de plus en plus étouffante. Ton cellulaire bourdonne de manière bruyante sur la table de chevet. Tu tends naturellement le bras pour l’attraper en constatant qu’il s’agissait d’un message de ta meilleure amie. Jules te rappelait juste qu’elle n’avait pas oublié votre rendez-vous et qu’elle te conseillait de faire pareil. Tu n’étais pas du genre à occulter des points de rendez-vous, mais ta blondinette de meilleure amie te connaissait assez nonchalant pour que tu daignes n’en faire qu’à ta propre tête. Un jour ta versatilité finirait par te perdre. D’un air amusé, tu esquisses un sourire tout en secouant la tête. Tu ranges ton portable dans la poche de ton pantalon avant de laisser choir ton carnet à dessin un peu plus loin sur le bord de ton lit. La tête posée entre les pattes, ta chienne Lucky semble attendre le moment propice où elle pourra aller se dégourdir les pattes dehors dans le jardin. Un jardin qui était encore en bonne état en dépit des réticences de ta mère à avoir des animaux à la maison. Elle te connaissait déjà assez distant certes, mais elle avait certainement pensé qu’un refus aurait creusé un fossé de plus. Pour autant en voyant la frimousse de cette boule de poils, toute la famille – ou presque – avait fini par céder. « Allez viens on va faire un tour. ». La chienne ne se fit guère prier deux fois, et sortie de la chambre en dévalant les escaliers pour se rendre dans la cours. En la suivant de quelques mètres, tu entendis alors les voix coutumières de tes deux ainées retentirent. Les pipelettes étaient de sorties, une pensée qui te fit rire ! Tu peux les entendre dans la cuisine alors tu prends cette direction avant d’aller jeter un coup d’œil dans le jardin où ta nièce semble avoir trouvé une nouvelle amie avec Lucky. Cependant, tu n’échappes pas à un gros câlin de la part d’Abigail quand cette dernière te repère. Tu finis par entrer dans la cuisine, un sourire malicieux sur les lèvres. « Et bien c’est toujours les deux mêmes que l’on voit ! ». Tu prends Marie dans tes bras car même si elle était venue la veille c’était toujours un plaisir de la voir à la maison. Tu donnes un léger coup de coude à Jamie, témoin de votre entente coutumière avant d’ouvrir le frigo en quête d’une bouteille de jus.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Thorne

avatar

+ MESSAGES : 66
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : NONE
+ COMPTE EN BANQUE : 5382

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: TWENTY-EIGHT
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Ven 19 Juil - 18:41

J'ai chaud, terriblement chaud et le stress n'y est certainement pas pour rien. Liasse de billets en main, je penche doucement la tête vers l'avant, m'assurant que le couloir est toujours désert. Dieu merci, pas un chat qui erre. Je recompte les billets puis tente de refaire les comptes dans ma tête. Ce n'est pas possible, je n'ai pas déboursé autant. Pas dans une partie de poker. Subitement, le silence qui régnait dans la maison vient être rompu. J'entends mes pipelettes de sœurs bavarder au rez-de-chaussée. Pris par surprise, je range brusquement mon bien dans un tiroir, prenant bien soin de le dissimuler sous une pile de formulaires. Je ne comprends toujours pas où tout cet argent est parti. Je n'ai parié sur aucun cheval cette semaine et n'ai participé qu'à très peu de parties de poker récemment. Oui, indéniablement, ce trou dans ma tirelire me laisse perplexe. J'expire, essuie mes mains moites sur mon jean, puis me recoiffe devant la glace. Personne n'est censé deviner ma situation. J'ouvre la porte, déjà entrouverte, de ma chambre et découvre Lucky qui dévale les escaliers. Elle est suivie de près par Dustin, puis par ma propre personne. Arrivé à la cuisine, j'ébouriffe les cheveux de Marie et vient déposer un baiser sur sa joue. Je ne prends pas la peine de saluer Jamie que j'ai déjà vu ce matin, ce midi.. Ah et, cet après-midi aussi. « On va finir par ne plus pouvoir les encadrer, à force. », dis-je à l'adresse de Dustin. Évidemment, je n'en pense pas un mot. Ma famille, c'est ma vie. Je profite de la présence d'Abi pour lui faire un énorme câlin aussi puis la laisse retourner dans le jardin avec la chienne. « Vous mangez là ce soir ? », renchéris-je après avoir pris place sur l'une des chaises hautes, coudes posés sur le comptoir. Bien que tout, dans mon attitude, laisse à penser que je vais bien, au fond, cette histoire d'argent me trotte encore dans la tête. Dire que j'étais un garçon modèle.. Je n'arrive toujours pas à croire que je suis devenu cet enfoiré qui berne tout son petit monde. Ma famille en premier. « Parce que, moi, je ne pourrais pas rester pour le dîner. », dis-je, la tête légèrement baissée. Disons que j'ai autre chose à faire.. des occupations un peu moins orthodoxes.. J'ai honte, et pourtant, je continue. Si ce n'est pas dérisoire ça. C'est comme une sorte de drogue. Je ressens constamment ce besoin de jouer avec mon argent. Et si aujourd'hui ma situation financière me le permet, j'ai bien peur que ce ne soit plus le cas d'ici quelques mois.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Thorne

avatar

+ MESSAGES : 91
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : untamed heart. (jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 5094

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: dix-huit ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (1/2)

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Ven 19 Juil - 22:18

Allongée sur son lit, Rose fixe le plafond de sa chambre. Ce matin, elle s'était réveillée de mauvais poil sans qu'elle puisse vraiment y trouver une explication. Ce n'est pas que cela était rare mais, ce matin, c'était différent. La nostalgie avait vite remplacé la mauvaise humeur et Rose s'était barricadée dans sa chambre après le petit déjeuner. Chose qui, elle, était plutôt peu fréquente au vu de l'énergie que la cadette des Thorne avait l'habitude de dépenser. Elle était ensuite descendue pour le déjeuner pendant lequel elle avait rit et lancé une ou deux conversations afin de ne pas éveiller les soupçons de ses aînés puis elle était retournée s'enfermer. Elle aurait pu aller faire un tour mais l'envie n'y était pas. Et puis elle avait essayé de contacter Soan et Austin mais aucun des deux n'était libre. Soupirant, Rose se fit rouler sur le ventre. Elle attrapa le calepin à dessins qu'elle cachait sous le matelas de son lit et l'ouvrit. Des portraits des Thorne défilèrent principalement sous ses yeux. Puis des paysages de la ville et d'autres choses qui lui étaient un jour passées par la tête. Une nouvelle fois, elle soupira avant de ranger son calepin. Même ça, sa plus grande passion, ne l'inspirait pas aujourd'hui.
Ces derniers temps, elle avait l'impression que tout partait en cachuète. Et les secrets de ses frères et soeur lui pesaient sur les épaules. Leo qui avait soi-disant trouvé une petite amie mais qui était de plus en plus bizarre, Dustin qui avait été accepté dans une école à Paris. Seule l'annonce de la grossesse de Jamie lui redonnait un peu de baume au coeur. Et puis il y avait le retour de Marie. Mais, si celui-ci rendait Rose heureuse, elle ne pouvait s'empêcher de penser à l'égoïsme dont elle avait fait preuve lorsque l'aînée des Thorne avait quitté la demeure familiale. Aujourd'hui, face à ce que Marie avait vécu, elle s'en voulait de n'avoir pensé qu'à elle et de lui en avoir voulu aussi longtemps. Bien sûr, les choses avaient fini par s'arranger et Marie ne lui en tenait pas rigueur. Mais tout de même, la veille au soir, lorsqu'elle s'était retrouvée face à elle pour dîner, elle s'était sentie bien bête. Des voix provenant du rez-de-chaussée la sortirent soudain de ses pensées. D'un bond, elle sauta hors de son lit et se hâta de descendre les escaliers. Elle avait beau ne pas être spécialement en forme, elle ne pouvait pas manquer une réunion familiale. Elle reconnu parmi l'agitation qui règnait désormais dans la cuisine les voix de tous ses aînés, à l'exception de Nathan. Passant devant la porte du jardin qui était ouverte, elle aperçu Abigail jouer dans le jardin avec la chienne de Dustin. Franchissant le pas de la porte, elle s'arrêta au début du jardin. « Alors la plus belle, on vient pas faire un câlin à Tatie Rose? » La petite se retourna et, riant, vint serrer Rose dans ses bras. Cette dernière lui déposa un baiser sur le front puis repartit en direction de la cuisine. « Marie! » s'exclama-t-elle, un large sourire s'étirant sur ses lèvres, en passant la tête par la porte de la cuisine et avant d'aller à son tour la serrer dans ses bras. Se dirigeant vers Dustin, Rose lui attrapa la bouteille qu'il venait de prendre dans le frigo hors des mains, avant de l'ouvrir et la porter à ses lèvres, haussant les épaules d'un air malicieux.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Thorne

avatar

+ MESSAGES : 59
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : reichenbach
+ COMPTE EN BANQUE : 5222

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: trente-deux ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: 1/3

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Sam 20 Juil - 15:52

Il était rare de voir les Thorne séparés les uns des autres. Leurs parents avaient toujours souhaité avoir une famille unie, et avaient œuvré durant des années à ce que leurs enfants s'entendent, passent le plus de temps ensemble, jusqu'à former ce que l'on pouvait considérer comme étant la famille parfaite. Combien de familles aussi soudées avez vous pu rencontrer à Bartonville ? Ce que leur père avait réalisé chez eux, il l'aurait également souhaité chez chaque personne de cette vile ; en tant que pasteur, il avait une influence certaine sur les paroissiens, et était toujours présent pour les écouter, les conseiller. Il y avait cette notion d'entre aide et de partage chez les Thorne que l'on retrouvait également chez les enfants. Quand elle avait franchi le cap, qu'elle avait rassemblé toutes ses affaires pour quitter la demeure familiale, Marie avait laissé une partie de son cœur derrière elle. Il était donc évident, en rentrant, qu'elle voudrait profiter des siens le plus souvent possible. Certes, cela ressemblait presque à un euphémisme. Marie occupait la maison familiale un soir sur deux ; pour dîner avec ses frères et sœurs, pour prendre un thé avec sa mère, et bien d'autres moments encore. Elle ressentait le besoin presque obsédant de retrouver tous ces moments qu'elle avait perdu en quatre ans. Puis il y avait Abigail, sa fille, qui s'était accoutumée à l'endroit, et qui adorait ses oncles et tantes -qui ne les aurait pas aimé ?-. Oui, tout cela lui avait manqué.

C'est Jamie qui se montra la première. A la vue de sa première sœur, le visage de Marie s'illumina ; elle alla à sa rencontre, Jay l'entourant de ses bras fins pour la saluer. Un spectateur ne les connaissant ni d'Eve, ni d'Adam aurait pu penser que les deux sœurs ne s'étaient pas revue depuis des années. Quand Jay lui demanda s'ils lui manquaient déjà, Marie ne pu s'empêcher de faire entendre un rire. « Nos anciennes habitudes me manquent. » Elle lui décrocha un sourire complice. Jamie et Marie s'étaient toujours parfaitement bien entendu, passant leur temps ensemble, s'échangeant leurs secrets. Et en effet, être séparé de sa première sœur, même l'espace de quelques jours, était ressenti comme un manque. Toujours protectrice, à veiller sur ses cadets, ils lui avaient
tous manqué. C'est au tour de Dustin de faire son apparition, et le calin ne fait pas défaut, rapidement suivi par Léo. « On ne change pas une équipe qui gagne. » Elle arque un sourcil, dévisage les deux hommes de la maison. Rose approchant, Marie déposa un léger baiser sur sa joue, lui adressant un sourire. Rose lui en avait voulu d'être partie, chose qui avait mis l'assistance sociale mal à l'aise. Être un Thorne signifiait être uni, une famille des plus soudés, mais les départs n'en étaient que plus difficiles. Puis, Marie reporta son regard sur Léo. « Tu ne restes pas ce soir ? Travail ou fille ? » lui demanda-t-elle avec un air taquin devant son air. Bien sûr, elle n'avait aucune idée de la gêne qu'éprouvait son frère actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie Thorne

avatar

+ MESSAGES : 959
+ ARRIVE(E) LE : 24/06/2013
+ PSEUDO : sterne (clémentine)
+ COMPTE EN BANQUE : 5919

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-cinq ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (0/3)

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Dim 21 Juil - 9:08


En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, tous les enfants Thorne étaient dans la cuisine. Tous, sauf Nathan. Le jeune homme était inscrit aux abonnés absent ses derniers temps. Mais Jamie, pourtant sa soeur jumelle ne savait pas pourquoi il ne se montrait plus. Sans doute trop absorbé par son travail ou ruminant encore, des années après le départ de Bonnie qu'il considérait comme la femme de sa vie. Alors que Dustin salue la blonde par un coup de coude dans les côtes, celle-ci lui ébouriffe les cheveux. C'est comme ça entre eux. Qui aime bien châtie bien. Elle adresse un sourire tendre à son grand frère, son héros, son modèle avant d'enlacer sa cadette, sa princesse. Rose a toujours eu cette place à part pour Jamie (même si Marie et les garçons ont eux aussi une place à part dans le coeur de la blonde). La fondatrice de l'association JustaKid a toujours voulu protéger et veiller sur sa soeur, encore plus après le départ de Marie. "Je ne sais pas ce qui occupe tant tes nuits Léo, mais il serait temps de faire les présentations." réplique la blonde à l'attention de son ainé. Depuis quelque temps, elle le trouve étrange, toujours partie à droite et à gauche, ne partageant presque plus les repas familiaux. Personne ne semblait trouver ça illogique. Après tout à son âge, il semble normal qu'il quitte la maison. Mais pour Jamie il y avait quelque chose. Un truc louche. Son frère est le modèle de l'enfant parfait, ce n'est pas son genre de disparaitre dès la nuit tombée. Elle sait que quelque chose se cache derrière ses escapades. Une fille sans doute. Mais si c'est le cas, sa curiosité a besoin d'être rassasié. Elle a besoin de la rencontrer. Bien sur, ils ont tous leurs secrets. Elle la première. Il serait d'ailleurs temps de l'annoncer au reste de clan. Rose est au courant. Il faut maintenant qu'elle affronte le reste de la famille. Aujourd'hui, elle l'annoncera aujourd'hui. Quand le moment se présentera. La blonde se sert un verre de limonade fraiche. "On s'installe dans le jardin ? A moins que certains ne peuvent pas rester." dit-elle en regardant les deux garçons. Elle sait très bien que Rose n'a rien prévu. Sans entendre la réponse de ses frères et soeurs, Jay se dirige vers la terrasse. Elle s'installe sur une des chaises de jardins, autour de la table en bois.

_________________

I won't let these little things slip out of my mouth. But if I do, it's you, they add up to. I'm in love with you, and all these little things.  
jamie&nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dustin Thorne

avatar

+ MESSAGES : 31
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : l'oisillon bleu.
+ COMPTE EN BANQUE : 5034

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Dim 21 Juil - 10:30


Finalement si tu tenais à te rafraichir avec une bouteille de jus, tu pouvais toujours courir puisque ta cadette venait de la prendre au passage un rire amusé sur les lèvres. Un amusement qui cependant fut également le tien puisque tu esquissas à ton tour un sourire. Tu la gratifies d’un simple regard de reproche complice avant d’en saisir une autre et de refermer le réfrigérateur sachant combien ta figure maternelle y tenait. Entre temps ton frère ainé Leo avait fini par se joindre à vous et la remarque qu’il eut à propos des filles te fit sourire. C’est vrai qu’elles étaient toutes les deux très proches et que les bavardages allaient bon train, comme quoi elles respectaient bien le code d’honneur et de philosophie de la famille Thorne. A croire que seuls tes frères et toi y faisaient à peu de choses près des exceptions bien posées. Lorsque Leo questionna plus ou moins l’ensemble de sa fratrie sur les projets de ce soir, tu savais d’avance qu’il avait bien trop à faire. Son comportement n’était pas coutumier mais tu n’y voyais strictement rien de mal. S’il voyait une fille c’était ses affaires pas la tienne et tu comprenais la pression de la famille. Lorsque Rose avait découvert que toi et Hazel formiez un couple, elle s’est empressée de le dire à l’ensemble de la famille. Résultat des courses vous aviez écopés d’un grand diner de famille assemblé à tous un tas de question sur sa famille et vos projets. La voix coutumière de Jamie te tire de ta songerie. « Il a ses raisons frangine et quand il voudra le faire il le fera vous risquez de la traumatiser sa copine. ». Dis-tu d’un air ironiquement amusée juste pour les taquiner et rien de plus. Un coup de main de Nathan n’aurait guère été de trop mais ces derniers temps son absence était sa meilleure amie. Tu aurais bien envie de suivre ce mouvement de temps en temps, mais malgré tes envies de distances, ta famille restait un élément très important pour toi. « Ce soir je ne mange pas là, des choses de prévus. ». Tu portes la bouteille de boisson à tes lèvres avant de la refermer lorsque ta sœur – dont les habitudes avaient quelque peu changés depuis quelques temps – rétorque qu’il serait bon de s’installer dans le jardin. Tu sais qu’elle s’adresse particulièrement à toi et Leo. Tu n’as rien de prévu aujourd’hui si ce n’est de passé du temps avec Hazel et Jules en fin de soirée. D’un pas tranquille tu suis le mouvement de ta sœur avant de te laisser tomber sur une des nombreuses chaises autour de la table. De tous les enfants Thorne tu étais le moins bavard, pour autant ton observation était de rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Thorne

avatar

+ MESSAGES : 66
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : NONE
+ COMPTE EN BANQUE : 5382

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: TWENTY-EIGHT
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Dim 21 Juil - 22:51

J'ai toujours eu une certaine complicité avec chacun de mes frères et sœurs. Une complicité que l'on connaît encore aujourd'hui. D'ailleurs, comme à notre habitude, nous voila de nouveau tous réunis dans la cuisine. Du moins, presque tous. Seul Nathan manque encore à l'appel. Mais, ce n'est pas vraiment une surprise. Je suis habitué à son absence, à présent. Ainsi, à peine ai-je eu le temps de m'installer sur ma chaise haute que Rosie débarque à son tour. Comme à son habitude, elle vient enquiquiner Dustin qui ne lui a pourtant rien demandé. Je ne réagis pas plus que cela, étant accoutumé depuis environ vingt ans maintenant aux taquineries de la benjamine du groupe. A vrai dire, j'ai aussi l'esprit ailleurs en ce moment. Je me demande s'il est vraiment judicieux de débourser encore plus d'argent, ce soir, sachant que je viens tout juste d'en perdre pas mal. La voix de Marie vient me tirer de mes songes. Ne sachant réellement quelle réponse lui donner, je finis par rire, gêné. Je ne tiens pas franchement à lui mentir. Car, en réalité, il n'est question ni de fille, ni de travail. Non, c'est bien plus complexe que cela. Pourtant, il existe bien une fille dans ma vie. Mais disons que les choses ne sont pas ce qu'elles paraissent être. Elle aussi a le droit à son lot de mensonges, la pauvre. Puis, Jamie intervient à son tour, appuyant les propos de Marie et sous-entendant qu'il serait grand temps que je leur présente "l'élue de mon cœur". Je ricane encore bêtement, adressant par la même occasion un sourire discret à l'égard de Rose. Elle est la seule qui connaisse l'existence de mon amie. Et même si au départ cette dernière était imaginaire, aujourd'hui je peux dormir la conscience tranquille, sachant que je ne mens plus réellement à ma petite sœur. Finalement, seul Dustin vient me soutenir dans cette histoire. Je lui donne une tape sur l'épaule puis me décide enfin à prendre la parole: « Vous êtes si pressés que ça à l'idée de me voir quitter la maison ? » J'ai l'habitude de répondre sur le ton de la plaisanterie. Ca me permet de dévier du sujet d'origine. Puis même si je songe fortement à leur présenter la fille que je fréquente- plus par intérêt que par envie, cependant- je préfère pour l'instant rester assez flou sur ce sujet. Au final, Dustin annonce lui aussi qu'il sera absent ce soir. Je suis rassuré de ne pas être le seul à boycotter le diner en famille. Je ne lui pose pas de questions sur les raisons qui l'empêchent d'y participer, étant assez mal placé pour le faire. Non, pour ça, je laisse la place aux filles. C'est au tour de Jamie de reprendre la parole. Elle propose qu'on aille tous s'installer dehors, précisant par la même occasion que cela s'applique seulement à ceux qui n'ont rien d'autre à faire. Evidemment, elle s'adresse à Dustin et moi-même. Pas besoin d'être devin pour le deviner. Je jette un coup d'œil à ma montre. Il est encore relativement tôt, j'ai pas mal de temps devant moi. Et tant qu'à faire, pourquoi ne pas le passer avec ma famille ? Je suis le groupe jusque dans le jardin, demandant par la même occasion: « Ils sont pas là les vieux ? » "Les vieux", c'est le surnom que j'emploie pour désigner nos parents. Rien de méchant, juste une façon de leur montrer mon affection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Thorne

avatar

+ MESSAGES : 91
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : untamed heart. (jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 5094

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: dix-huit ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (1/2)

MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   Mar 23 Juil - 21:16

À l'évocation de la vie privée de Leo, Rose tourna la tête vers lui, guettant sa réaction. Si il lui avait promis de lui faire rencontrer sa petite amie, les présentations n'avaient toujours pas été faites, ce qui poussait la petite brune à se poser davantage de questions encore. Bien sûr, savoir qu'il n'était désormais plus seul aurait comblé Rose si elle avait été persuadée que c'était bien une fille qui troublait autant Leo ces derniers temps. Elle avait hésité à partager ses doutes avec Jamie. Cependant, elle s'était finalement décidée à mener sa petite enquête de son côté. Rose répondit au sourire que son frère lui adressa par un autre, tout aussi discret. Elle ne voulait pas risquer d'éveiller les soupçons du reste de la famille. Elle avait peut-être du mal à croire son frère lorsqu'il lui disait que tout allait bien mais elle trouverait les réponses à ses questions sans mêler ses autres frères et soeurs à cette histoire.
Ce fut ensuite au tour de Dustin de déclarer qu'il ne serait lui non plus pas présent le soir. Affichant une moue déçue, Rose se dirigea vers la corbeille à fruits posée sur la table et y attrapa une pomme dans laquelle elle croqua à peines dents. Se perdant dans la contemplation de son fruit en essayant de passer inaperçue, Rose repensa à la grande nouvelle que Dustin venait de lui annoncer peu de temps auparavant. Du moins, c'était une grande nouvelle pour lui. Une autre nouvelle qui aurait pu ravir la cadette des Thorne si elle n'avait pas signifié qu'elle ne verrait plus son aîné durant des mois. Lui qui avait toujours été un peu à l'écart du reste de la famille, c'était sans doute logique qu'il soit l'un des premiers à littéralement s'envoler loin du nid. Logique, peut-être, mais pour autant plus facile à accepter. Finalement, Jamie proposa que tout le monde s'installe dans le jardin. Idée que Rose jugea excellente, autant profiter de cette belle journée. Rose observa Leo jeter un oeil à sa montre, se demandant si sa petite amie était réellement aussi possessive pour ne lui permettre de passer que de rares moments en famille. Suivant les pas de ses aînés, la cadette des Thorne opta pour l'une des chaises à côté de Dustin, lui adressant au passage un large sourire, presque louche, en portant sa bouteille de jus de fruits à ses lèvres. « Maman avait des cours à donner aujourd'hui, il me semble. » répondit-elle à la question de son frère, avant de croquer une nouvelle fois dans sa pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: family matters. (thorne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
family matters. (thorne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cornélya y.-o. de maupou ღ family matters
» Family Matters
» Nothing Else Matters [Livre 1 - Terminé]
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNAKE IN MY BOOT :: .:: BARTONVILLE ::. :: rose hill acres :: Rose Hill Acres Residences :: #124, Famille Thorne-
Sauter vers: