AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INTRIGUE NUMÉRO UNE - Venez vous inscrire ici !

Partagez
 

 you drive me crazy (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyVen 19 Juil - 20:08



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Nick venait de passer une journée compliquée au travail. Un poste allait se libéré et au lieu de faire monter à l'ancienneté la direction a décidé de laisser les pompiers se battre comme on dit pour le poste. Nick avait plus l'impression de voir des chiens se disputer un bout de viande plutôt qu'autre chose. Les gars étaient prêt à tout pour attirer l'attention même à se mettre en danger. Nick n'était pas d'accord et avait failli en découvrir avec un de ses collègues et pour finir il avait du secourir une personne qui tentait de mettre fin à ses jours apparemment un divorce était quelque chose d'insurmontable dans cette ville. A la fin de la journée il était donc soulagé de rentrer chez lui voir sa charmante fiancée. Il ne se doutait pas une seconde que durant son absence elle avait effectuer quelques changements dans l'optique de remettre les idées en place à son fiancé concernant ses infidélités. Nick rentra chez lui comme chaque soir. Il sorti les clés de sa poche et commença à ouvrir lorsqu'il se rendit compte que ça ne marchait pas. Ses clés n'ouvraient pas la porte comme si c'était bloqué. Il essaya alors de sonner à la porte. N'ayant aucune réponse durant une minute il continua afin d'attirer l'attention. « Juliet ? » Hurla Nick tout en tapant sur la porte. La jeune femme devait être rentrée il était bien trop tard pour qu'elle reste dehors. Il ne comptait pas rester à attendre qu'elle se décide à ouvrir selon son bon vouloir. Il espérait qu'elle n'était pas en haut sinon il n'aurait aucune chance de se faire entendre. « Juliet ouvre la porte mes clés fonctionnent plus. » Rien qu'en le disant Nick se sentait stupide. Soit Juliet avait mis déjà ses clés à l'intérieur pour l'empêcher de rentrer soit elle les avait changé. Sur le coup il se demandait si c'était sa façon à elle de le jeter dehors pour s'être comporté comme le pire des fiancés où si c'était simplement un coup de pression. La connaissant elle était capable de tout. Voyant qu'elle ne répondait pas il décida d'employer les grands moyens. « Je sais que tu es là il y a ta voiture devant. » Lui fit remarquer Nick. Il savait très bien que sa fiancée était derrière la porte c'était totalement son genre. Elle voulait le punir il l'avait bien compris. Il se demandait bien ce qu'elle avait derrière la tête. Il allait donc passer une mauvaise soirée et cela ne l'enchantait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyVen 19 Juil - 22:41



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

La nuit dernière, Juliet avait passé la soirée à préparer un délicieux diner surprise à son fiancé qui n'avait même pas daigné rentrer, préférant sans doute la compagnie d'une autre femme. Elle qui avait fait cela dans l'espoir d'apaiser les tensions, il n'avait réussi qu'à ranimer les siennes. Furieuse d'avoir fait tout cela pour rien, la jeune femme eut une idée qui, elle espérait, le ferait sans doute réagir. Ainsi, alors qu'elle ne travaillait pas ce jour-là, elle appela un serrurier afin que celui-ci vienne changer la serrure de leur maison. Bien entendu, Nick n'était en rien au courant de cette affaire, bien trop occupé à la caserne. Il faut dire qu'en matière de punitions et d'avertissements, Juliet était plutôt créative. Sans doute que la colère la poussait à booster son imagination. Il lui avait pourtant juré qu'il n'irait plus voir ailleurs. Elle avait naïvement voulu y croire mais, de toute évidence, elle n'aurait pas dû. Une fois la tâche accomplie, elle s'empressa de fermer la porte à double tours et partit s'occuper d'autres choses, bien impatiente à l'idée de le voir rentrer. De le voir ou plutôt, de l'entendre étant donné qu'elle n'avait pas la possibilité de voir sa tête au moment où il comprendrait ce que Juliet avait fait. Cependant, elle pouvait très clairement l'entendre l'appeler bien qu'elle ne lui répondit pas. Après l'avoir bien fait mariner, la jeune femme ouvrit finalement la porte. Non pas pour le laisser entrer mais, bel et bien pour qu'elle-même puisse sortir de chez eux. Juliet était vêtue d'une robe noire assez courte et près du corps et dont le décolleté frôlait la limite de l’indécence. Quant à ses jambes, on en voyait plus la fin tant elles étaient mises en valeur à l'aide de ses talons aiguilles assorties à sa tenue. Elle s'était même maquillée et coiffée spécialement pour l'occasion. Un large sourire ornait ses lèvres rougis par le rouge-à-lèvres tandis qu'elle refermait la porte après son passage. « Oh, salut chéri. » Dit-elle comme si elle ne l'avait pas remarqué avant. « Bonne soirée à toi. » Ajouta-t-elle avant d'entamer la marche pour s'en aller. Bien entendu, elle n'avait pas l'intention d'aller nul part dans cette tenue outrageuse mais, elle voulait faire réagir Nick coute que coute. Et puis, il n'avait plus les bonnes clés de toute façon.

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 13:08



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.
Nick agissait mal depuis le début de leur relation. Juliet devait espérer qu'il change à l'annonce de leurs fiançailles puis suite aux préparatifs de la cérémonie pourtant il n'en était rien. Le jeune homme n'arrivait pas à se contrôler face aux avances de jolies femmes. Contrairement à ce qu'on pourrait dire Nick n'avait ps aucun remord. Il s'en voulait à chaque fois et il n'arrivait pas à se regarder dans le miroir. Au fond il avait peur de l'engagement, peur du mariage sans comprendre pourquoi puisque c'était son idée. Au départ il avait compter changer lorsqu'il l'avait demandé en mariage, mais le changement de comportement de Juliet face à l'idée du mariage l'avait chamboulé. Elle était autoritaire, lunatique envers ses proches et aussi envers Nick. Il avait eu l'impression de ne jamais faire ce qu'il fallait alors il était retombé dans ses mauvais travers. Visiblement Juliet ne comptait plus accepter cela. Ce soir elle lui donnait une bonne leçon et il n'avait pas le pouvoir. Lorsqu'elle lui dit salut chéri il ne pu s'empêcher de remarquer sa tenue. Il pensait alors qu'elle venait de lui faire une petite blague et qu'elle avait mis cette tenue pour lui cependant en la voyant partir et lui souhaiter une bonne soirée il failli défaillir. Il n'avait pas l'habitude de la voir habiller aussi vulgairement même pour lui pour se trouver seuls ensemble alors l'idée qu'elle puisse sortir le rendait dingue. Il ne pouvait pas laisser son incroyablement sexy fiancée être sans lui à la merci des hommes. Il était un homme avec il comprenait comment ils se comportaient. « Non mais attends tu vas pas sortir de cette tenue et ne pas me laisser entrer dans la maison. » Lui fit remarquer Nick. A ses yeux les hommes se sont des prédateurs et pour rien au monde il ne voudrait qu'elle lui faire endurer ce qu'il lui fait endurer. En y pensant il se sentait égoïste cependant cela n'enlevait pas son idée de vouloir qu'elle reste avec lui. « Bordel mais qu'est-ce qui te prend ? » Lui demanda Nick. Il perdait patience. Juliet était la chose la plus précieuse dans sa vie il devait alors agir. Il se doutait qu'elle voulait lui faire payer cher ses actes alors il espérait trouver une solution pour arranger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 13:39



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

Une autre femme aurait sans doute pleuré toutes les larmes de son corps en apprenant que son fiancé lui était infidèle. Mais, pas Juliet. Non pas parce qu'elle n'aimait pas Nick mais, parce qu'elle était lucide et savait que la vie n'était pas toute rose tout le temps. Les tromperies, les séparations... cela fait parti de la vie, malheureusement. Et la jeune femme préférait davantage se venger de son futur époux plutôt que de paraître pour la pauvre petite fiancée trompée de service. Elle était bien trop forte pour attiser la pitié des autres et bien trop intelligente pour s'enfuir aussi facilement. Partir sans lutter était un signe de faiblesse. Elle ne voulait pas abandonner Nick sans se battre d'abord car elle savait qu'il était amoureux d'elle. La jeune femme pouvait le voir dans ses yeux ainsi que dans la façon qu'il avait de la prendre dans ses bras. Il ne pouvait jouer à faire semblant avec ce genre de choses. Ils s'aimaient, c'était évident. Peut-être n'étaient-ils pas fait pour le mariage, tout simplement. Juliet songeait réellement à rompre leurs fiançailles puisqu'apparemment, cela semblait être le nœud du problème. Mais, ce soir-là, elle avait plutôt en tête de donner une bonne leçon à Nick, s'étant habillée de façon très provocante et ayant changé la serrure de leur porte. Alors qu'elle s'apprêtait à partir s'amuser, le jeune homme lui fit remarquer non seulement que sa tenue était inappropriée mais, également qu'elle ne pouvait le laisser à la porte de cette façon. Puis, visiblement troublé par le comportement de sa dulcinée, il lui demanda quelle mouche avait bien pu la piquer pour qu'elle agisse de cette manière. Juliet revint alors sur ses pas afin de se placer face à lui, un petit sourire malicieux étirant ses lèvres. « Qu'est-ce qu'il me prends ? Et bien rien. J'ai simplement décidé de partir profiter de ma soirée, tout comme toi hier. » Dit-elle en le regardant dans les yeux. « Ne m'attends pas, je risque de ne pas rentrer. Ou plutôt, de ne pas rentrer seule. » Finit-elle par ajouter avant de refaire quelques pas. « D'ailleurs, tu sais quoi ? Tu devrais aller dormir chez ta pouf d'hier soir car, il y a un léger problème avec la porte comme t'as pu le constater. » Annonça-t-elle d'un ton faussement innocent. La jeune femme se voulait volontairement insupportable, à jouer avec ses nerfs pour tenter de le faire réagir. Elle l'aimait plus-que-tout et ne pouvait se résigner à le laisser continuer ses coucheries. Elle le voulait rien qu'à elle ou pas du tout. C'était leur dernière chance, s'il continuait, elle prendrait ses affaires et partirait pour de bon.

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 19:16



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Comme pour le piquer au vif elle lui balança à la figure qu'elle savait pertinemment ce qu'il avait fait la nuit dernière. Sur le coup il se demandait bien comment elle avait pu le savoir après tout elle ne connaissait personne dans ce bar. L'espace d'une seconde il se disait qu'elle l'avait peut-être suivit. Quoi qu'il en soit il n'était pas en mesure de lui dire quoi que ce soit. Nick avait fauté alors il devait se faire pardonner. « Tu es au courant alors. » Lâcha Nick. Il baissa les yeux. Il se sentait vraiment honteux vis à vis de Juliet. Elle avait toujours été honnête avec lui et pour la remercier il l'avait trompé. Avant de dormir il s'était vraiment senti coupable cependant il ne pouvait pas effacer ce qu'il avait fait. Tout ce qu'il pouvait faire c'est essayer de changer. Il savait aussi que ça ne serait pas facile d'autant plus avec la colère qui animait la jeune femme. « Je voulais pas et tu le sais bien. J'ai déconné je le reconnais. » Commença à lui dire Nick. Il voulait s'excuser cependant les paroles de sa fiancée le rendirent fou. Elle osait lui dire qu'elle allait sûrement ramener un homme à la maison et cela prenait tout son sens. Elle était habillée légèrement pour le rendre fou et comptait faire encore plus fort. Nick ne pouvait pas le supporter. Il allait rapidement perdre son calme. « Je pensais que c'était toi la maligne dans le couple, mais si tu veux aller te faire sauter par le premier venu pour me faire chier vas-y je te retiens pas. » Lui lança Nick. Il ne le pensait absolument pas, il ne voulait pas qu'elle y aille cependant la connaissant elle ferait ce qui lui chante. Si la jeune femme s'amusait à faire ce qu'il lui avait fait il ne pourrait pas la quitter parce que ça serait que lui rendre la monnaie de sa pièce pourtant il aurait du mal à lui pardonner. Si Juliet l'aime autant qu'elle le dit comment pourrait-elle lui faire la même chose ? A force il se demandait si elle n'était pas avec lui par habitude, si elle s'énervait c'est à cause de sa fierté. Maintenant elle osait lui faire comprendre qu'elle avait changé les serrures. Pour Nick c'était le signe qu'elle voulait en finir avec leur relation d'autant plus qu'elle l'incitait à aller dormir chez une autre cependant le fait qu'elle essaye de lui faire du mal était signe qu'il y avait encore peut-être un espoir. « Si tu as changé les serrures c'est bien que tu ne veux plus de moi à la maison. Dois-je comprendre que tu me quittes ? » Lui demanda Nick. Il s'en mordait les doigts cependant il avait besoin de savoir. C'était un homme impulsif qui générait souvent des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 20:20



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

En réalité, la jeune femme ignorait ce qu'avait bien pu faire le jeune homme la vieille et surtout, avec qui. Elle ne faisait qu'émettre des suppositions étant donné l'heure tardive à laquelle il était rentré. Alors, lorsqu'il lui fit comprendre qu'il se sentait honteux parce qu'elle était au courant, Juliet s'arrêta brusquement, comme pétrifiée par l'idée d'avoir visé juste. Lentement, elle fit demi-tour afin de se trouver face à lui à nouveau, les sourcils froncés, le regard perdu. Elle avait beau se douter fortement de ce que son fiancé faisait de ses soirées mais, en avoir la confirmation était une toute autre histoire. « T'as déconné. » Répéta-t-elle d'une voix déçue avant de laisser échapper un long soupir, fatiguée de cette situation. « T'es vraiment qu'un putain d'enfoiré. Le « héros » de la ville, tu parles. T'es même pas capable d'assumer ce que tu fais, on dirait que tes excuses, tu les pré-enregistre. Bien sûr que tu le voulais. Arrête de te voiler la face. » Dit-elle alors qu'elle tentait de calmer le ton de sa voix qui commençait à s'emballer histoire de ne pas alerter tout le quartier. « Oh, tu crois que je fais ça pour te faire chier ? Mon monde ne tourne pas qu'autour de toi, tu sais. Peut-être que pour une fois, j'ai envie qu'un homme me fasse l'amour comme si j'étais la seule femme sur terre. Ou que j'ai envie de me sentir désirer. Je sais pas, choisis. Pourquoi tu vas voir ailleurs toi ? » Lui demanda-t-elle alors qu'elle le regardait désormais dans les yeux. Sans doute qu'ils étaient arrivés à un point de non-retour, à un stade d'une relation où seul l'amour ne suffit plus. Ils avaient beaucoup de problèmes et un simple anneau était bien incapable de tout arranger. Alors, lorsqu'il lui demanda si tout était fini, le cœur de la jeune femme eut comme un raté. Etait-ce réellement la fin de leur couple ? Elle-même n'avait pas la réponse mais, elle ne pouvait se permettre de vivre ainsi plus longtemps. Même si toute cette idée de mariage l'avait rendu davantage plus excessive, elle avait toujours eu du respect pour son fiancé, contrairement à lui. « Je sais pas. Peut-être qu'on devrait faire une pause le temps que tu arrives à y voir plus clair parce que là, moi, je sature. J'en ai marre de toujours me demander si tu m'aimes encore ou si t'as réellement envie que je porte ton nom. C'est épuisant, tu comprends ? Alors ouais, peut-être que tu devrais partir ce soir. Allez chez Nolan ou je sais pas. » Juliet détourna son regard tout en passant sa main dans ses longs cheveux blonds. Elle essayait de toutes ses forces de retenir ses larmes. Elle ne voulait pas qu'il la voit dans un moment de faiblesse.

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 20:50



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Nick ne pouvait pas l'en blâmer il était loin du héros dont tout le monde parle. Il n'était pas quelqu'un de bien et il devait faire avec. Juliet semblait à bout de nerf comme si finalement elle ne savait pas ce qu'elle fichait encore avec lui. Nick avait l'impression qu'elle allait le quitter d'une minute à l'autre. Il avait aussi l'impression qu'il ne pourrait rien faire, dire pour la faire rester. « Tu crois que je sais pas que je suis un enfoiré ? Je le sais très bien et j'arrive même plus à me regarder dans le miroir. » Lui confia Nick. Il savait très bien que la jeune femme n'allait pas le plaindre bien au contraire. Elle allait sûrement en rajouter une couche sans essayer de comprendre, de le comprendre parce que c'était plus facile de lui lancer la pierre. « Peut-être que je suis juste un enfoiré, peut-être que c'est dans ma nature. » Rajouta Nick avant de baisser les yeux. Il faisait ce qu'il faisait toujours c'est-à-dire tout gâcher. On aurait dit qu'il sabotait son propre bonheur par peur de quelque chose cependant personne ne savait quoi. Juliet le provoquait afin de savoir pourquoi est-ce qu'il faisait cela. Ce qu'elle disait lui faisait du mal. La jeune femme ne se sentait pas aimée, désirée. Il n'était pas le fiancé idéal loin de là d'ailleurs il se demandait ce qu'elle faisait encore ici. « Je sais ça pourquoi je fais ça je le fais c'est tout. C'est sympa parfois d'avoir quelqu'un qui me regarde comme si j'étais extraordinaire même pour une nuit. » Commença par lui dire Nick. Elle ne le regardait plus avec désir, avec envie, mais avec appréhension. Lorsqu'il voyait une autre femme elle était comme en admiration devant lui. Nick avait besoin de cela sans comprendre pourquoi. Il fuyait son regard parce que ce n'était pas évident pour lui de parler. Il avait l'habitude d'agir pour aider les autres et pas de parler surtout pas de ce qui peut faire mal. « Tu avais l'habitude de le faire pourtant maintenant à chaque fois que je te regarde j'ai l'impression que je te fais plus chier qu'autre chose. » Continua Nick. Il n'essayait de rejeter la faute sur elle il essayait de lui faire comprendre son point de vue. Il avait l'impression que ce n'était plus la même femme et sa fiancée lui manquait. Elle était devenue ce stéréotype des futures mariées et lui des coureurs de jupons. « Tout ce que tu penses c'est aux préparatifs, au mariage. C'est censé être le plus beau jour de notre vie et tu essayes de tout contrôler.  Encore hier soir comme tu dis j'étais avec une autre parce que t'entendre parler de ce mariage comme si c'était un inconvénient, une responsabilité c'est ça donne pas tellement envie de rentrer. » Fini par lui dire Nick. Il ne supportait pas son désir de tout contrôler comme si elle pouvait faire cela avec lui. Elle ne profitait pas du moment présent au contraire elle se mettait des contraintes. Il ne se doutait pas une seconde qu'elle avait prévue une soirée romantique parce qu'elle ne le faisait plus. Depuis le début des préparatifs elle ne le surprenait plus. Elle ne pouvait pas tout rejeter sur lui puisqu'il avait essayé de changer, mais parfois elle le poussait à bout. Nick quand il se sentait piégé il allait de nouveau vers ses vieux démons. Ensuite Juliet se mit à parler d'un break, elle remettait en cause son amour et son engagement. Nick ne le prenait donc pas très bien. « Tu sais très bien que je t'aime et que j'ai envie que tu portes mon nom sinon je t'aurais jamais demandé en mariage. Si tu préfères qu'on annule tout je comprendrais, mais si ça tenait qu'à moi tu resterais avec moi ce soir pour .. je sais pas arranger les choses. » Lui dit Nick. Il essayait de faire un pas vers elle sachant qu'elle risquait quand même de l'envoyer dans le mur. Il ne voulait pas qu'elle parte loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyDim 21 Juil - 21:59



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

Changer la serrure n'aurait dû être qu'une grosse plaisanterie qui devait pousser Nick à réfléchir un peu sur ce qu'il faisait mais, la jeune femme n'avait pas imaginé un seul instant que toute cette histoire irait aussi loin. Qu'elle le veuille ou non, ils allaient avoir la fameuse « grosse discussion » celle à laquelle elle ne pouvait échapper au risque de paraître insensible à leurs problèmes de couple. Non pas qu'elle s'en fichait, bien au contraire mais, Juliet avec un peu de mal à s'exprimer sur ce qu'elle ressentait. Sans doute que cela n'aidait pas étant donné que savoir parler étant un point majeur lorsque l'on tenait à arranger les choses. Y tenait-elle vraiment ? C'est ce qu'elle se demandait de plus en plus souvent à mesure que les jours défilaient. Nick était l'homme de sa vie, il n'y avait pas de doute là dessus. Il était le seul pour qui elle remettait tout en question et pour qui elle acceptait de se rendre devant l'autel. Et pourtant, ce n'était toujours pas suffisant, à croire que leur relation était bien mieux avant cette foutue demande en mariage. C'était dans l'ordre naturelle des choses que de vouloir se marier et peut-être que la jeune femme avait pris cela trop à cœur, s'éloignant totalement de la Juliet dont Nick était tombé amoureux. Mais, elle n'y pouvait rien. Elle aimait que tout soit parfait et plus elle s'investissait dans la préparation de ce grand jour, plus elle sentait le jeune homme distant. « C'est trop facile.  Et parce que c'est dans ta nature, je suis censée fermer les yeux ? » Répondit-elle alors que cette conversation commençait drôlement à l'agacer. « Mais t'es extraordinaire à mes yeux. Du moins... tu l'étais. Maintenant, je dois t'avouer que je sais plus quoi penser de toi Nick . » Finit-elle par avouer alors qu'elle passait une nouvelle fois sa main dans ses cheveux dorés. La jeune femme eut envie de s'enfuir, loin de cette déplaisante conversation. Il la faisait passer pour une femme horrible alors qu'elle avait simplement essayé de préparer un mariage dont Nick ne semblait pas avoir tellement envie. Certes, ils ne faisaient plus d'efforts pour se séduire mais, c'était la routine qui s'installait doucement. Juliet aussi avait de quoi se plaindre. Elle qui avait toujours été si indépendante, elle se retrouvait désormais à agir comme la parfaite future épouse. Cela n'avait jamais été dans ses plans et pourtant, elle avait tout laissé tomber pour le jeune pompier, parce qu'elle l'aimait. Cependant, elle sentait bien que l'amour ne suffisait plus. Ils n'attendaient pas les mêmes choses de la vie. Ainsi, elle prit une grande inspiration et reprit : « Je veux qu'on arrête tout, ça nous mène nul part et j'en ai assez de savoir que tu me trompes avec tout Bartonville. Je mérite mieux que ça, quand même. Je suis peut-être pas parfaite mais jamais je serais aller dans les bras d'un autre homme. Du moins, pas comme ça, pas en lâche. Tu peux rentrer récupérer tes affaires mais après... pars s'il te plait. » Dit-elle difficilement avant de retourner son alliance. Elle prit la main du jeune homme et posa cette dernière dans le creux de celle-ci.

Spoiler:
 

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyLun 22 Juil - 8:53



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Nick était au pied du mur Juliet avait le pouvoir dans cette situation. La jeune femme lui fit remarquer qu'à ses yeux il avait été extraordinaire mais c'était faux. Nick ne pouvait pas le croire puisque lorsqu'ils se sont rencontrés ils avaient une relation libre alors il allait déjà voir ailleurs. Il n'a jamais été extraordinaire. « J'ai pas dis ça. Je dis juste que peut-être que je suis une cause perdue, un enfoiré qui peut pas changer .Finalement je vois pas ce que tu voyais en moi. » Lui fit remarquer Nick à son tour avant de baisser les yeux. Il n'attendait aucune réponse, aucune sympathie parce qu'il savait très bien que Juliet ne pourrait pas le contredire. Quelque chose l'embêtait depuis un bon moment et puisqu'elle comptait sûrement le quitter pour longtemps il se disait que c'était le moment où jamais. Elle disait que désormais il n'était plus aussi extraordinaire et la réciproque était vraie puisqu'elle avait changé. « Pourquoi est-ce que tu joues ce rôle ? Le rôle de la fiancée idéale qui deviendra la femme au foyer parfaite alors que ce n'est pas toi. » Lui demanda Nick. Il mettait les pieds dans le plat. Il avait besoin de savoir parce qu'il ne lui avait jamais demandé de rentrer dans le rang lui-même était en dehors. Il se demandait si quelque chose avait fait qu'elle soit devenue comme ça. Son hypothèse était qu'elle s'était mis la pression toute seule et ça n'était pas ce qu'il voulait. « La femme dont je suis tombée amoureux n'aurait jamais accepté de tout organiser seule elle m'aurait pris par la peau des fesses pour me faire décider avec elle. » Lui expliqua Nick. Peut-être qu'elle le giflerait, peut-être qu'elle en rirait il n'en avait aucune idée. A ce moment précis il parlait avec ses tripes et c'est ce qu'elle attendait depuis un bon moment. En ce rappelant du caractère de la jeune femme il se rappelait aussi pourquoi il était tombé amoureux d'elle. Auparavant elle était autoritaire, mais passionnée alors que désormais c'est comme si elle était une autre personne. Puis Juliet lui donna le coup de grâce en lui disant de venir chercher ses affaires plus tard, d'aller dormir chez Nolan. Elle voulait vraiment se séparer de lui. Ce fut comme un électrochoc pour Nick. Si sur le coup il ne voulait rien dire il se disait qu'il allait perdre la femme de sa vie. « C'est vraiment ce que tu veux ? Que je m'en aille ? Qu'on mette fin a notre histoire ? » Lui demanda Nick. Il arrivait à la cerner alors il voulait voir si dans ses yeux il y avait encore une lueur d'espoir. Il voulait qu'elle se mette à penser qu'elle pourrait le perdre pour toujours. « J'ai vraiment envie de changer de devenir celui que tu voyais en moi, mais si tu ne m'aimes pas assez pour me laisser une dernière chance je ne peux pas te forcer. » Lui confia Nick. Il essayait de lui ouvrir son cœur comme un acte désespéré. Juliet en avait eu besoin et il espérait que ça ne soit pas trop tard. C'était vraiment difficile pour lui de s'exprimer pourtant il faisait un énorme effort. L'idée de perdre celle qu'il aime sans rien faire lui était insupportable. « Je sais je suis pas expressif ni rien, mais sache que tu resteras toujours la seule pour moi. » Rajouta Nick. Il l'a regardait dans les yeux pour lui montrer sa sincérité. Il savait que ses actes comme la tromperie lui montrait l'opposé cependant cela n'avait rien avoir avec l'amour, mais avec un échappatoire, un moyen de tout gâcher comme s'il ne méritait pas le bonheur. Nick n'avait toujours aimé qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyLun 22 Juil - 16:44



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

Que se rabaisse de cette façon, c'était sans doute ce qui irritait le plus la jeune femme. Après tout, il était l'homme qu'elle aimait et malgré toutes ses fautes, il n'en restait pas moins celui à qui elle avait dit « oui ». Ce n'était pas une décision qu'elle avait prise à la légère. En acceptant de devenir sa femme, elle avait mûrement réfléchi à toutes les conséquences que cela impliquait. Et le voir se dénigrer de la sorte la rendait malade. «Je voyais en toi un tas de choses et je continue de les voir. Seulement, je te comprends plus Nick. Pourquoi avoir demandé ma main alors qu'on pouvait très bien resté comme avant. C'est ça que je te reproche par dessus-tout. Tu me connais, j'ai jamais rêvé d'un grand mariage ou quoi que ce soit. J'ai dis oui parce que c'était TOI que je voulais pour toujours. Un autre m'aurait sans doute fait fuir mais, toi.. » Avoua-t-elle avec difficulté. Juliet n'était pas le genre de femme à se confier facilement sur ce qu'elle ressent, d'autant plus qu'avant Nick elle n'avait aimé qu'un seul autre homme qui l'avait abandonné sans rien lui dire. La confiance ne régnant plus dans leur couple, la jeune Winters avait énormément de mal à lui dire les choses calmement, préférant réagir de manière excessive, comme toujours. Mais alors qu'elle s'apprêtait à lui dire d'autres choses, son fiancé reprit la parole, lui demandant pourquoi elle tentait d'adosser le rôle de la parfaite future épouse. Contrariée par cette question, Juliet releva la tête, les sourcils froncés. Que pouvait-elle répondre à cette question ? Elle qui avait simplement tenté d'organiser une chose qu'elle n'avait jamais songé faire dans le passé. Juliet désirait tellement que tout soit parfait qu'elle en avait oublié d'être elle-même. Mais cela ne justifiait en rien les tromperies de Nick. Si elle faisait tout cela, c'était par amour pour lui. Afin de lui prouver qu'elle était capable d'être comme n'importe quelle autre femme. Toute sa vie, Juliet avait été différente et cette demande en mariage avait tout chamboulé dans son esprit. Au point de s'y perdre. « Je sais pas. Peut-être parce que j'ai pas l'habitude de ce genre de choses. Mais quand bien même j'ai pu être la pire des garces ces dernières semaines, ça justifie en rien ton comportement. Alors quoi, à la première tuile qu'on rencontrera, t'iras te taper une autre de tes salopes ? C'est ça la vie que tu me proposes ? Idyllique, vraiment. Non franchement, on ne peut rêver de mieux. » Le ton commençait à monter entre les deux amants. Mais, si Juliet se permettait de lui parler de la sorte, c'est qu'elle se sentait blessée au plus profond de son être. Elle essayait si dur d'être quelqu'un de bien pour plaire à son fiancé que cette situation lui faisait tout remettre en question. Ainsi, lorsque Nick chercha le regard de celle qui l'aimait, cette dernière tourna la tête, comme pour éviter de retomber dans son jeu malsain. « Des promesses, tu m'en fais tout le temps. Tu te rends pas compte à quel point ça peut faire mal. »La fin de sa phrase fut à peine audible tant la douleur d'emparait de sa personne. Elle avala difficilement sa salive, comme pour se donner du courage, tout en retenant ses larmes. Elle se voulait forte, encore et toujours mais, en réalité, elle n'était qu'une bombe à retardement, prête à exploser d'un instant à l'autre.

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyLun 22 Juil - 18:06



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Nick n'essayait pas de se dénigrer simplement pour que Juliet ait pitié de lui et le reprenne il pensait chacun de ses mots. Il avait l'impression de ne pas être une bonne personne au fond de lui-même ce qui expliquerait qu'il n'arrive pas à changer. Même si ce n'était pas le cas il avait cette idée dans la tête. Juliet essayait de lui ôter en lui disant qu'il avait été quelqu'un de bien puisque sinon elle ne lui aurait pas dit oui afin de partager le reste de sa vie. Nick avait l'impression d'avoir encore une chance avec Juliet lorsqu'elle lui disait qu'elle continuait de le voir mais que cependant elle ne le comprenait pas. Pire elle lui faisait une déclaration et contrairement à ce qu'on pourrait penser cela ne le soulageait pas. Il se sentait encore plus misérable. « Je voulais pas d'un grand mariage. Tout ce que je voulais c'est pouvoir t'appeler ma femme, qu'on soit une famille. » Commença par lui dire Nick. Il pensait qu'en étant honnête avec elle il pourrait se racheter du moins un petit peu. Il en avait assez des mensonges, des non dits. Juliet méritait la vérité après tout ce qu'il lui avait fait subir. « Tout s'est précité, nos familles, les responsabilités et tu vas changé, j'ai changé. » Continua Nick. Il ne voulait pas rejeter la faute sur elle il voulait lui expliquer son point de vue en disant que dans un couple chacun à sa part de sa responsabilité. « J'ai pas besoin de tout ça j'ai juste besoin de toi. » Fini par lui dire Nick avant de baisser les yeux. Il n'était pas doué pour exprimer ces sentiments, mais cette fois-ci c'était sorti tout seul. Il se doutait que Juliet ne lui sauterait pas au cou juste pour ça mais il espérait qu'elle voit l'effort. Juliet continuait de l'attaquer, elle vidait son sac et on aurait dit qu'elle voulait le brûler sur le bûché. Elle lui disait que son comportement n'excusait pas la tromperie il avait pris cette décision tout seul. Nick se mit à souffler parce qu'il avait l'impression qu'elle ne comprenait rien ou qu'elle n'essayait pas de comprendre. Il n'essayait pas de se trouver une excuse, de rejeter la faute mais de lui dire ce qui se passait dans sa tête. « Je n'ai pas dis que c'était une excuse, que c'était ta faute j'ai juste dis que je me suis senti seul face à une femme que je ne reconnaissais plus. Alors comme un enfoiré j'ai fais la seule chose que je savais faire : aller voir ailleurs et regretter après. » Lui expliqua Nick. Il espérait que ses paroles ferait que Juliet se sentirait mieux. Il ne voulait pas qu'elle continue à se poser des questions. Il voulait qu'elle le comprenne un peu mieux. Il n'attendait pas le pardon parce qu'il savait qu'elle ne le lui donnerait jamais. La dernière remarque de Juliet le blessait. Elle lui parlait des promesses qu'il faisait. Si cela le blessait c'est parce que c'était la vérité. Elle avait besoin d'action et pas de parole cependant il ignorait comment faire. « Si je ne peux pas te faire des promesses qu'est-ce que je peux faire pour te faire changer d'avis et pouvoir rester à la maison à tes côtés ? » Lui demanda Nick. Il était vraiment prêt à tout. Puisque sa déclaration ne semblait pas l'avoir touché il devait bien se plier à ses exigences. La dernière chose qu'il voulait c'est perdre Juliet. « Dis-moi je le ferais. » Lui confia Nick. On pouvait voir dans ses yeux qu'il était sincère. Peut-être que c'était l’électrochoc dont il avait besoin pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Winters

Juliet Winters

+ MESSAGES : 238
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Fifties. (camélia)
+ COMPTE EN BANQUE : 5517

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: (2/3) dispo.

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyLun 22 Juil - 18:44



FEAT NICK BRADSHAW.
✰✰✰
I know what you are, what you are, baby.
Womanizer, woman-womanizer, you're a womanizer.

Juliet était une femme extrêmement imprévisible, si bien qu'on ne pouvait réellement savoir de quelle façon elle allait réagir. Pouvant passer de la peine à la joie en un rien de temps, il lui arrivait d'avoir des réactions plutôt déconcertantes pour quiconque essayait de la comprendre, de la cerner. Souvent, elle réagissait de manière excessive, étant capable de briser des vases contre le mur ou de mettre une gifle à son fiancé pour une simple réponse qu'il ne lui plait pas. C'était sa façon à elle de se faire une place, de se protéger. Mais, ce jour-là, elle n'avait plus envie de fuir face à ses responsabilités pour la simple et bonne raison que cela signifierait perdre Nick. Juliet voulait se battre pour lui, malgré les horreurs qu'elle avait pu lui balancer à la figure. Elle l'aimait tellement que cette relation finissait par lui ôter toute raison, par consumer son corps à vif. Tiraillée entre différentes émotions, la jeune Winters ne savait plus sur quel pied danser, ni comment se comporter avec le pompier qui lui affirmait qu'il n'avait pas besoin de tout cela, qu'il avait seulement besoin d'elle. Là, elle le reconnaissait bien. Lui et son envie d'une relation simple, sans tracas. Et c'est ce qu'elle désirait aussi, dans le fond. Elle s'en fichait éperdument des invités ou du gâteau de mariage. Tout cela était purement secondaire face à l'homme qu'elle aimait. Elle désirait plus que tout porter son nom mais, pas ainsi, pas dans ces conditions qui les séparaient plus qu'autre chose. « Alors partons d'ici, allons nous marier ailleurs. Rien que toi et moi. On a pas besoin des autres. Juste de nous. » Finit-elle par lui dire alors que son cœur battait la chamade, comme celui d'une jeune adolescente qui vivrait sa première histoire d'amour. Délicatement, Juliet pris la main de Nick afin de la poser contre sa poitrine qui gonflait rapidement à mesure que les battements de son cœur s'accéléraient. « Tu vois, aucune autre femme ne pourra t'aimer comme je t'aime. » Ce jour-là, Juliet mis ses grands principes féministes de côté. Elle s'en foutait de sonner niaise ou ridicule. Elle l'aimait. Démesurément. Bien plus que les mots ne pouvaient l'exprimer. Alors, lorsque le jeune homme lui demanda ce qu'il pouvait bien faire pour la convaincre de rester, Juliet n'hésita pas un seul instant. Elle plongea son regard dans le sien et murmura d'une voix douce mais assurée : « Aime-moi, comme tu le faisais avant. » Il n'y avait rien de plus simple et de plus compliqué au monde. Elle lui donnait sa chance, son ultime chance. C'était désormais à lui de la saisir.

_________________
★ L'amour est toujours passion et désintéressé. Il n'est jamais jaloux. L'amour n'est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n'est jamais grossier, ni égoïste. Il n'est pas colérique. Et il n'est pas rancunier. L'amour ne se réjouit pas de tous les péchés d'autrui. Mais trouve sa joie dans l'infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Bradshaw

Nick Bradshaw

+ MESSAGES : 58
+ ARRIVE(E) LE : 16/07/2013
+ PSEUDO : Lovee (Jessica)
+ COMPTE EN BANQUE : 561

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: Trente ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: Oui (1/3)

you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) EmptyLun 22 Juil - 18:54



FEAT JULIET WINTERS.
✰✰✰
I knew you were trouble.

Nick pensait avoir perdu Juliet pour de bon. Elle lui avait balancé ce qu'elle pensait sans ménagement à tel point que l'espoir était parti à ses yeux. L'imprévisibilité de Juliet refit surface et au lieu de le gifler pour oser sous entendre que finalement un mariage simple sans chichi lui ferait plus plaisir qu'un grand pour lequel elle s'était démenée elle se rapprochait de lui. Nick avait l'impression de ne rien comprendre et en même temps il retrouvait la femme qu'il aimait. La Juliet complètement dingue qui était capable de tout envoyer valser. Il devait se retenir de la prendre dans ses bras. C'était trop tôt il ne voulait pas qu'elle pense qu'avec quelques jolis paroles il se pensait tout permis. Il voulait regagner sa confiance. Elle posa sa main sur sa joue et Nick se sentit comme le plus heureux du monde. C'était elle et personne d'autre. Il était le pire des idiots et pourtant elle continuait à vouloir de lui. Une fois de plus Juliet le faisait rire en lui disant qu'il n'y avait qu'elle pour l'aimer. A la base cela n'avait rien de drôle et la jeune femme semblait perplexe alors Nick s'expliqua : « Ça je le sais il n'y a que toi pour être assez folle pour m'aimer et me supporter. » Il savait combien il était chanceux. D'autres femmes seraient parties en courant s'il avait fait la moitié des choses qu'il a faites, mais pas Juliet. Elle continuait de croire en son couple, de se battre pour lui. Jamais elle n'abandonnait et surtout elle ne reculait devant rien. Nick avait l'impression de ne pas la mérité. L'idée du mariage en ne disant rien à personne lui trottait dans la tête de plus en plus. « Si c'est ce que tu veux alors je suis d'accord. » Lui confia Nick. Il voulait lui prouver qu'il était toujours aussi partant pour devenir son mari. Il était prêt à tout et même à mettre sa famille folle de rage rien que pour la garder. Nick se voyait bien aller simplement à la mairie avec Juliet et l'emmener en lune de miel rapidement. Alors que Nick avait l'impression d'être dans un rêve Juliet lui donna un signal : son ultime chance par le fait qu'il doive l'aimer comme il le faisait autrefois. En écoutant son cœur, ses pulsions il se rapprocha de Juliet posa sa main sur sa joue avant de l'embrasser. Ce baiser se voulait tendre au début puis passionnément. Leur histoire était électrique et ce baiser était à la hauteur des choses. C'était sa façon à lui de sceller leur deal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




you drive me crazy (r) Empty
MessageSujet: Re: you drive me crazy (r)   you drive me crazy (r) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
you drive me crazy (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You drive me crazy, please hire me || ft. Rafaela
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» She's crazy but I like it...
» Lord Crazy rouvre ses portes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNAKE IN MY BOOT :: .:: BARTONVILLE ::. :: new chapel hill :: New Chapel Hill Residences-
Sauter vers: