AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INTRIGUE NUMÉRO UNE - Venez vous inscrire ici !

Partagez | 
 

 we've come too far to give up who we are (devina)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cylia Sharman

avatar

+ MESSAGES : 107
+ ARRIVE(E) LE : 21/07/2013
+ PSEUDO : spf
+ COMPTE EN BANQUE : 5300

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-six ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: open.

MessageSujet: we've come too far to give up who we are (devina)   Jeu 25 Juil - 8:29

if you can't read from the same page maybe i'm going deaf, maybe i'm going blind, maybe i'm out of my mind

Une autre réunion de travail qui s'était une fois de plus éternisé. Cylia avait eu le temps de remplir sa feuille de petite dessins tous plus insignifiant les uns que les autres, mais bon, au moins, ça occupait son esprit pendant que ses collègues se prenaient la tête sur des sujets souvent complètement inutile. Qu'est ce qu'elle en avait à faire elle des repas servie le midi ? Tant que c'était comestible, il n'y avait pas besoin d'épiloguer pendant trois ans. Mais le pire, ceux qu'elle supportait le moins, c'était sans doute ces professeurs qui se plaignaient tout le temps, que se soit des élèves ou de leurs horaires ; à croire qu'ils ne voulaient jamais travaillé. Elle les regardait, du coin de l'oeil et serrant dans sa main son stylo se disant intérieurement qu'un jour, elle trouverait le moyen de leur rentrer dedans. Ca lui arrivait déjà quelque fois, quand elle les croisait en salle des prof' et qu'ils étaient entrain de raconter qu'un élève avait oser leur manquer de respect. A chaque fois elle levait les yeux au ciel et se permettait une petite remarque sur le fait que le comportement de l'élève venait peut être aussi de celui du professeur. Elle leur adressait un léger sourire puis filait. Peut importe ce que ses collègues pouvaient dire et pensé d'elle. Elle avait déjà eu assez de critiques en arrivant ici parce qu'on la trouvait trop jeune et pas assez expérimenter et bla bla bla.. Au début elle ne disait rien mais Cylia avait finit par faire ressortir son petit côtés rebelle. Certains l'appréciait, d'autre nom. Soit. Tout ce qu'elle voulait à présent c'était terminer cette fichue réunion, sortir de cette salle et prendre la route pour rentrer chez elle. Une fois arrivée, elle pourrait profiter d'une soirée en solo puisque son fils passait la nuit chez un ami ; elle pourrait se prélasser dans un bon bain chaud et manger un pot de glace entier devant un film romantique. Le paradis ! Souriant presque légèrement à cette idée, Cylia fut malgré tout sortie de ses rêveries quand tous les professeurs se levèrent, signalant la fin de cette réunion, beaucoup trop longue à son goût. La brune se leva également, attrapa rapidement ses affaires et sortie de la salle. Elle salua quelques un de ses collègues – ceux qu'elle ne classait pas dans la case des débiles imbuvables – puis elle sortie du lycée.
Il avait fait beau toute la journée et même si il était déjà vingt heure passé, il faisait encore bon dans les rues de la ville. Cylia qui n'avait plus vraiment le temps d'aller faire du sport, s'était donc dit qu'il valait mieux profiter de ce temps magnifique et ce matin là, elle était venu à pied. C'était donc de la même façon qu'elle devrait regagner son appartement. La brune commença donc à marcher s'éloignant du nord de la ville pour rejoindre le sud où elle habitait mais elle décida finalement de faire un petit détour et de passer devant ce bar dans lequel elle venait quelque fois. Le Marshall's Tap était toujours plein de monde, c'était l'endroit idéal pour faire de nouvelle rencontre mais à vrai dire, si Cylia était devant les vitrines, regardant à l'intérieur c'était pour essayer de distinguer une silhouette bien particulière. Elle la vit, entrain de servir et un léger sourire apparut sur son visage. Alors elle décida d'entrée. Après tout, Ruben n'étant pas à la maison, rien ne l'obligeait à rentrer tout de suite. La brune referma donc la porte et s'approcha du bar. Elle s'installa sur l'un des tabouret juste en face de la belle Devina qui occupait ne l'avait apparemment pas encore vu. « Je pourrais avoir un verre de vin s'il vous plait ? » lui demanda t-elle toujours aussi souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devina Caddoan

avatar

+ MESSAGES : 68
+ ARRIVE(E) LE : 17/07/2013
+ PSEUDO : unchained melody ~ Lisa
+ COMPTE EN BANQUE : 5302

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-cinq ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: bloom ~ cylia (unavailable)

MessageSujet: Re: we've come too far to give up who we are (devina)   Ven 26 Juil - 12:05

La jeune femme rabattit soudainement le drap. Son débardeur blanc lui collait à la peau et son shorty lui semblait être aussi chaud qu'un pantalon de ski. Elle s'appuya sur ses coudes pour se relever. Ses cheveux bruns lui collaient sur le visage. La fenêtre et les volets étaient ouverts mais les rideaux ne bougeaient pas. Devina regarda le réveil. Il était à peine cinq heures. Habituellement elle se serait levée pour aller travailler, mais elle avait finalement hérité du service du soir. Elle tourna et retourna dans son lit mais rien à faire. Entre la chaleur étouffante et le fait non négligeable qu'elle ne dormait pas énormément, elle n'arriverait pas à se rendormir. Elle fixa le plafond, regardant les étoiles fluorescentes qu'elle avait collé plus jeune. Elle revoyait la jeune Devina s'imaginant un futur d'astronaute ou alors de star. Mais elle était toujours là à Bartonville. Elle n'avait même pas eu l'occasion de faire des études. Voilà à quoi elle se réduisait aujourd'hui. Finalement après une heure à trainer dans son lit, elle se leva. Elle prit une douche bien fraiche puis elle descendit lourdement les escaliers. La jeune Caddoan aimait se lever tôt rien que pour le bonheur d'avoir la maison pour elle toute seule. Elle remarqua que sa mère n'avait pas pu s'empêcher de ressortir tous les fanfreluches amérindiennes que devina avait rangées la veille. Elle sourit. Elle n'avait vraiment pas une famille bien normale. C'était si étrange quand on y pense. De l'extérieur les Caddoan semblaient être une fratrie bien soudée, comme un seul bloc avec les mêmes idées, les mêmes envies. Mais en réalité ils étaient tous si différents, mais c'était comme s'il ne l'acceptaient pas. La veille au soir, Devina avait lâché une bombe. Encore une fois elle n'avait pas pu s'empêcher de dire son envie de partir. S'en était suivie une longue discussion houleuse. Elle était bien décidée à éviter la maison familiale toute la journée.

Elle passa sa matinée à la bibliothèque, puis elle avait échoué au parc. Elle avait mangé au restaurant à midi puis elle avait passé sa journée à flâner dans les rues de Bartonville. Et ce fut presque un soulagement lorsqu'elle vit qu'il était l'heure d'aller au travail. Elle passa par l'entrée de service et lança un grand "Salut" dans le vestiaire. Elle se déshabilla et enfila la jupe crayon noire et le chemisier crème, soit l'uniforme de serveuse. Elle enfila ses escarpins noirs et fourra toutes ses affaires dans son sac avant de le mettre dans son casier. Elle entra dans la salle, attacha ses cheveux en une tresse basse. Ils avaient trente minutes pour tout mettre en ordre avant le grand rush de la sortie du travail. Après dix-sept heures, c'était le moment le plus difficile de la journée. Ses collègues de l'après-midi les saluèrent d'un grand geste, tandis que la jeune femme alignait soigneusement les tasses à café et les verres. A vrai dire, Devina ne vit pas le temps passer. Elle passait du bar aux tables sans s'arrêter. Elle attendait de voir la silhouette d'une certaine jeune femme. En réalité elle le redoutait mais une partie d'elle-même dont elle ne connaissait pas la proportion le voulait aussi ardemment. Soudain elle reconnut sa voix. Elle servit le fameux verre, se concentrant sur sa respiration. Elle lui tendit puis elle leva le regard sur les yeux bruns de la jeune femme. "Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu fais là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia Sharman

avatar

+ MESSAGES : 107
+ ARRIVE(E) LE : 21/07/2013
+ PSEUDO : spf
+ COMPTE EN BANQUE : 5300

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-six ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: open.

MessageSujet: Re: we've come too far to give up who we are (devina)   Ven 26 Juil - 15:45

if you can't read from the same page maybe i'm going deaf, maybe i'm going blind, maybe i'm out of my mind

Après ce moment interminable qu'elle avait passé dans cette salle de réunion, Cylia le méritait bien ce petit verre de vin et puis prendre du temps pour aller comme ça, ça ne lui arrivait pas très souvent à cause de Ruben. Elle ne blâmait pas son fil, le pauvre n'y était pour rien, c'était elle qui avait décidé de ne pas avorter contrairement à ce que tout le monde avait pu lui conseiller. Et puis souvent, elle n'avait même pas envie de sortir. Les rendez-vous galants, très peu pour elle. Quand au sortie entre amis, elle en faisait quelque fois oui mais sa priorité ça restait toujours son fils, ce qui était selon elle tout à fait normal. Et puis il n'avait que sept ans et elle estimait qu'il avait besoin d'elle, encore plus vu qu'il avait été obligé de grandir sans père. Mais bon, ce soir il était chez un copain et elle ne doutait pas une seule seconde qu'il allait passer une très bonne soirée alors elle se devait de faire de même. Son programme de détente dans un bain bien chaud et d'une glace n'était pas mauvais, mais faire un petit détour pour voir la visage de la jolie Devina semblait aussi être une très bonne idée. Pour elle en tout cas, car finalement elle ne savait pas trop ce que la brune en pensait. Depuis qu'elles avaient échangé ce baiser, très court et digne d'un bisous de cours de récréation,  elle sentait comme une sorte de tension. Tension qu'elle ne cessait de mettre à mal en revenant encore et toujours voir Devina sur son lieu de travail. Elle voulait en savoir plus, elle voulait comprendre pourquoi elle avait fuit après que leur lèvres se soit toucher, pourquoi est-ce qu'elle était un peu distante avec Cylia.. Tant de questions dont elle attendait toujours les réponses. Peut être qu'elle les aurait aujourd'hui ou bien peut être qu'elle repartirait une nouvelle fois sans rien, juste avec quelques mots échangé avec la jolie serveuse. Au moins, elle aurait essayé.
Maintenant installer face au bar, elle regardait Devina toujours un léger sourire affiché sur le visage. Elle se souvenait parfaitement de la première fois qu'elle l'avait vu. Il y avait un truc qui émanait de cette fille et qui attirait Cylia. Elle ne savait pas quoi exactement, peut être que c'était son regards ou son sourire.. mais elle la faisait craquer et ça, Cy' lui avait toujours fait comprendre de manière plus ou moins directe. Devina ne s'en était jamais vraiment plaint alors la jeune maman continuait, encore plus maintenant qu'elles avaient eu cet échange tout les deux, échange qu'elle l'espérait ne serait pas le premier et le dernier. Cylia attrapa son verre adressant un léger 'merci' à la jeune face à elle qui osa enfin relever les yeux. Elle lui adressa un sourire et trempa ses lèvres dans le verre pour boire une petite gorgée. « Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu fais là ? » Apparemment elle ne s'attendait pas à la voir débarqué, mais au moins elle ne l'avait pas envoyer balader et c'était déjà une bonne chose. « Je viens de passer plusieurs heures enfermé dans une salle de réunion avec des collègues insupportables, alors je me suis dit que j'avais le droit à un petit remontant. » dit-elle en haussant légèrement les épaules. Elle bu une nouvelle gorgée et reposa son verre, regardant toujours Devina. « Et puis, j'avais envie de te voir. » En fait, c'était surtout pour cette raison qu'elle était entrée ici. Des bars il y en avait pas mal dans le coin, mais dans les autres elle ne pourrait pas croisé une si jolie jeune femme. « J'espère que ça te dérange pas.. » Étant donné que Devina ne lui avait jamais vraiment dit ce qu'elle pensait, ce qu'elle ressentait par rapport à leur relation, Cylia ne savait pas trop ce qui pouvait se passer dans la tête de la jeune femme, alors elle préférait lui demander, de manière indirecte, histoire d'être fixé. Si elle ne voulait plus la voir elle pouvait lui dire, si ça n'était pas le cas et que ça présence ne la dérangeait pas, alors Cylia continuait jusqu'à voir ou cette situation les mènerait toute les deux.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devina Caddoan

avatar

+ MESSAGES : 68
+ ARRIVE(E) LE : 17/07/2013
+ PSEUDO : unchained melody ~ Lisa
+ COMPTE EN BANQUE : 5302

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-cinq ans
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: bloom ~ cylia (unavailable)

MessageSujet: Re: we've come too far to give up who we are (devina)   Jeu 1 Aoû - 17:12

Cela serait fort hypocrite de la part de la jeune Caddoan que de dire qu'elle n'avait pas espéré voir Cylia et son joli minois se pointer au bar. Le baiser qu'elle avait échangé avec la jolie brune avait changé tant de choses en elle. Oui avant de connaître Cylia, elle se connaissait un penchant pour les filles. Elle avait échangé quelques baisers lors de soirées bien arrosées, et il lui était arrivé de fantasmer sur une jeune femme lorsqu'elle était au lycée. Mais elle n'avait jamais rien eu de bien sérieux. Surement parce qu'elle avait aussi un peu peur de l'avis des autres. Elle n'avait jamais fait son coming-out, simplement elle n'avait rien eu d'histoires bien sérieuses. En réalité, elle n'avait jamais rien eu de concret que ce soit avec les filles ou les garçons. Elle était sortie tout le long du lycée avec le même garçon. Oh ça elle l'avait aimé, mais quand il partit à la fac, elle ne chercha pas à le revoir, et leur histoire s'était stoppé naturellement. La raison pour laquelle elle avait du mal à aborder le sujet du fameux baiser avec la belle Cylia Sharman? Devina avait peur. Elle avait peur de ce que cela entraînerait. Se sentait-elle prête à faire un grand pas vers elle-même? Elle n'en était pas si sure. Elle ne regrettait pas ce baiser, bien au contraire, elle aurait voulu avoir le courage d'aller plus loin. Mais tellement de questions passaient dans son esprit que la jeune femme était perdue.
Étonnamment la jeune femme sentait que c'était le bon moment. Le moment d'en parler. Cylia avait souvent tendu des perches à Devina depuis le fameux baiser. La jeune Caddoan se savait capable de jouer les fugitives pendant longtemps. Elle arrivait à jouer la timide très facilement. Mais elle savait aussi que les sujets qui fâchent ont toujours de bonnes répercutions. Elle écouta distraitement la jeune femme, les oreilles légèrement bourdonnantes. Elle se servit un verre de whiskey et le but cul sec. Elle leva enfin le regard vers Cylia. "Non, ça ne me dérange pas." Elle sourit légèrement à la jeune femme. "Je... je crois qu'il faut qu'on parle de ce qui s'est passé..." elle se tordit les mains. La salle se vidait peu à peu, il n'y avait maintenant que des habitués. Devina fit le tour du comptoir et vint s'assoir sur le tabouret à côté de Cylia. "Il faut qu'on parle... du baiser. Enfin plutôt...hum... de la façon dont je me suis enfuie en fait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylia Sharman

avatar

+ MESSAGES : 107
+ ARRIVE(E) LE : 21/07/2013
+ PSEUDO : spf
+ COMPTE EN BANQUE : 5300

~ MY PREROGATIVES
+ AGE: vingt-six ans.
+ CELLULAIRE:
+ DISPONIBILITÉS: open.

MessageSujet: Re: we've come too far to give up who we are (devina)   Ven 2 Aoû - 10:46

if you can't read from the same page maybe i'm going deaf, maybe i'm going blind, maybe i'm out of my mind


Cylia s'était posé pas mal de question suite à ce baiser qu'elle avait échangé avec Devina. Elle n'avait pas compris ce qui était arrivé ensuite, pourquoi est-ce que la brune était partie aussi rapidement, pourquoi elle n'osait plus lui parler depuis... Cylia n'avait aucun problème avec le fait d'être attiré par une fille et elle ne le cachait pas. Se proclamant ouvertement bisexuelle depuis de nombreuses années elle ne portait guère d'attention à ce que les gens pouvaient dire à son sujet. Et puis quand on avait été mère à dix neuf ans, on en avait entendue des choses pas forcément très agréable, des rumeurs non fondées mais toujours blessantes. Et puis déjà quand elle était au lycée elle avait une certaine réputation alors aujourd'hui, à vingt-six ans, tout ça lui passait bien au dessus de la tête. Elle se contentait de sourire et de vivre sa vie, de profiter de chaque moment et de faire ce qui lui plaisait. La brune avait eu envie d'embrasser Devina, elle l'avait fait. Peut être que ça avait été une erreurs vu la relation quelque peu tendu qu'elles entretenaient maintenant, mais la belle ne comptait pas lâcher le morceau. Elle était coriace et déterminée et elle viendrait voir Devina jusqu'à ce qu'elle comprenne sa réaction mais aussi ce qu'elle ressentait en ce moment. Elle cherchait son regard, elle cherchait un semblant de réponse dans ses yeux mais rien. Devina c'était du jour au lendemain refermé comme une huitre et Cylia avait l'impression de faire du sur place, de ne jamais faire un seul pas en avant. C'était frustrant et désagréable mais elle avait toujours au fond d'elle l'espoir de percer ce mystère qu'était Devina.
Cylia la regardait toujours, buvant par petite gorgée ce verre de vin qu'elle venait de lui servir. Un bar ce n'était sans doute pas le meilleur endroit pour ce genre de conversation mais pourtant, c'était le seul endroit ou elle réussissait à la voir. Et de toute manière elle se douterait bien que Devina n'accepterait jamais une invitation, alors elle devrait se contenter de cet endroit et attendre, attendre des réponses à ses questions. Elle la regarda boire d'un seul coup son verre de whisky, fronçant un peu les sourcils. Elle ne savait pas si c'était sa présence qui la mettait dans un tel état mais ce verre  ressemblait beaucoup à ce verre qu'on boit pour se donner du courage.  « Non, ça ne me dérange pas. » Cylia ne pu retenir un léger sourire qui vint se glisser son visage alors qu'elle buvait une autre gorgée de son vin. C'était déjà ça. Au moins elle ne passait pas pour la pauvre fille collante, qui s'accrochait coute que coute. Elle avait connu des mecs comme ça quand elle était au lycée et elle les aurait bien giflé plus d'une fois ! Mais ce n'était pas le cas de Devina et Cylia eu même le droit à un regards et à un léger sourire.  « Je... je crois qu'il faut qu'on parle de ce qui s'est passé... »  En entendant ces mots, Cylia eut comme un temps d'arrêts. Elle ne s'attendait pas à ça, pas maintenant en tout cas. Ca faisait plusieurs fois qu'elle essayait d'aborder le sujet sans jamais y parvenir. Elle commençait à se dire qu'elle devrait presque forcé Devina à en parler mais finalement, cette dernière avait pris l'initiative seule et ce n'était pas plus mal. Elle aurait détesté devoir la forcer à parler d'un sujet qui semblait la mettre dans un état pas possible. « Oui, c'est une bonne idée. » Se contenta t-elle de répondre en la regardant faire le tour du comptoir pour venir s'installer à ses côtés.   « Il faut qu'on parle... du baiser. Enfin plutôt...hum... de la façon dont je me suis enfuie en fait. » Elle n'avait pas l'air à l'aise, peut être parce qu'elle ne savait pas quoi dire ou faire. Cylia la regardait et elle se remémorait ce moment ou c'était arrivé. Le regard qu'elle avait échanger avec elle juste avant et puis quand leur lèvres s'étaient touché. Sur le coup ça lui avait paru normal, naturel et elle en avait eu envie alors, elle avait profiter de l'occasion. Peut être qu'elle avait fait une erreur oui, mais dans le fond elle ne le regrettait pas. Voyant que la discussion risquait d'être peut-être difficile pour la jolie brune face à elle, Cylia décida à son tour de prendre les devant. Elle se tourna légèrement sur son tabouret pour lui faire face. « Je m'excuse si mon geste t'as... dérangé. Mais on était toutes les deux, on était bien et j'ai eu envie de t'embrasser.. » Cylia fit une légère moue toujours en regardant la jeune femme. « C'était juste un baiser tu sais. Je pensais que t'en avais envie aussi alors je l'ai fait et peut être que je me suis trompé... mais dans ce cas, t'as juste à me le dire et je te laisserais tranquille. » Bien évidemment, Cylia espérait ne pas s'être trompé à propos de Devina. Elle espérait que ce qu'elle avait ressentie, ces impressions qu'elle avait eu n'étaient pas fausses parce qu'elle avait adorer ce moment. Certes, il avait été court – bien trop court à son goût – mais depuis elle gardait l'espoir que tout ça recommence afin qu'elle puisse en profité un peu plus. « A moins que que tu sois partie parce que j'embrasse mal... je dirais même très mal vu la vitesse à laquelle tu t'es enfuie » ajouta t-elle en souriant légèrement, histoire de détendre un peu l'atmosphère et peut être de faciliter les choses à Devina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we've come too far to give up who we are (devina)   

Revenir en haut Aller en bas
 
we've come too far to give up who we are (devina)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Thomas ♠ Never give up on life
» Deception might give us what we want in the present, but it will always take it away in the end — Siobhán
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNAKE IN MY BOOT :: .:: BARTONVILLE ::. :: rose hill acres :: Marshall's Tap-
Sauter vers: